1. « Toujours cette satanée malchance… Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça ? »
  2. Maintenant seul au bar, l’homme ne peut que commenter que « voilà, ça recommence… »