1. L’homme lui répond : « Je crois qu’on veut les obliger à bosser jusqu’à 90 ans, au SMIC et avec une retraite de misère.